Un brin de botanique

Seules certaines variétés de crocus procurent des pistils capables d'être transformé en safran. Le plus courant est le crocus sativus de la famille des Iridacées (iridaceae en latin) comprenant 800 espèces dont les glaieuls iris et ixias.

La fleur possède trois pétales et trois sépales pourpres, trois étamines jaunes et trois stigmates rouge orangé.

Les 3 stigmates forment l'unique pistil de la fleur. Il est important de ne pas confondre ces deux termes que vous retrouverez pour le dosage des recettes de cuisine au safran (on compte le nombre de stigmates !).

Les fleurs sont stériles et la reproduction uniquement végétative. Chaque fleur ne vit que quelques heures.

Parfois, la fleur peut sortir de terre en tout début de croissance et apparaître avant les feuilles.

source Wikipedia

La croissance du crocus à la particularité d'être en cycle inversé par rapport à la plupart des végétaux. C'est à dire qu'il fleurit en automne, la végétation se développe en hiver puis la plante dépérit au printemps pour disparaître aux premières chaleurs.

Attention ! Ne confondez pas le crocus avec le colchique d’automne qui fait partie des Colchicacées (Colchicaceae en latin) et qui est toxique. Pour les différencier : le colchique possède 6 étamines alors que le crocus en a 3.

 

              crocus sativus            colchique d'automne

 

 

 

                                                        

Le cycle de vie du safran

 

 

 

Tout commence par la plantation des bulbes en juillet - aout ; une fois plantés les bulbes s'acclimatent au sol et attendent un abaissement des températures et la pluie qui doit arriver après le 15 août. Le système racinaire des bulbes peut alors se développer, le bulbe se met à germer.

 

 

 

Début octobre les premières feuilles font leur apparition ...

 

 

 

 

De mi octobre à fin novembre, c'est la floraison. Chaque matin, les nouvelles fleurs sont là. Elles vont vivre au maximum 48H. Pour un safran pur, nous les prélevons dans les premières heures de la matinée, fleur à peine éclose.

 

 

 

 

Puis, le feuillage se densifie pendant l'hiver et au printemps ; les feuilles s'allongent et retombent comme une épaisse chevelure. Le bulbe père meurt en donnant naissance à d'autre bulbes et bulbilles, sur sa circonférence. Nous avons observé une multiplication de 1 pour 4.

 

 

 

 

Vers le mois de mai, les feuilles jaunissent, sèchent et disparaissent. Le sol est à nu. Les bulbes sont en dormance.

Juin : c'est le moment de l'arrachage, et du tri des bulbes, prêts à être replantés et à donner à leur tour une fleur (ou plusieurs !) à l'automne.